L’UFR 02

Lors de la création de l’Université Paris 1, le très grand nombre d’étudiants en Économie et Gestion a conduit à la mise en place de deux UFR consacrées à l’enseignement et à la recherche, en Économie pour l’une, en Gestion pour l’autre.

 

L’école d’Economie de la Sorbonne (UFR 02) de Paris 1 est l’UFR d’Économie la plus importante de France :

  • Par le nombre de ses étudiants : près de 6 000, dont 2 000 inscriptions principales en Licence, 1 000 en Master, 500 en doctorat et de très nombreux étudiants en inscription secondaire (prépas, élèves de grandes écoles, etc.) ;
  • Par son potentiel d’enseignement et de recherche : près de cent professeurs et maîtres de conférences des universités, près de soixante attachés temporaires à mi-temps et allocataires-moniteurs ;
  • Par la qualité de ses laboratoires de recherche : le Centre d’Economie de la Sorbonne est la plus grosse UMR CNRS d’économie, riche de nombreuses équipes ;
  • Par le nombre de formations proposées :
    • outre la Licence d’Économie,
    • trois parcours bi-disciplinaires intégrés de Licence et de Maîtrise : Économie et Droit, Économie et Géographie, Économie et Sociologie,
    • deux formations spécifiques : le Magistère d’Économie et le MoSEF,
    • sept mentions de MASTER avec plus de 20 spécialités professionnelles et recherche,
    • une partie de ces formations est associée à l’Ecole d’Economie de Paris.

 

Cette diversité des formations offertes est exceptionnelle : à partir des deux premières années qui sont communes à toutes les formations, un éventail de possibilités s’ouvre en L3, et plus encore en Master. L’UFR 02 prépare ainsi aux professions les plus diverses.

 

Les études d’Économie, comme le montrent les statistiques, ont en effet des débouchés extrêmement variés. Elles le doivent au fait qu’elles sont à la fois généralistes et spécialisées, théoriques et appliquées, disciplinaires et ouvertes sur d’autres champs. Elles forment à l’Économie conduisant aux métiers d’Économiste dans l’enseignement et la recherche, dans les organismes internationaux, dans les bureaux d’études ou sociétés de conseil ; elles forment par l’Économie à des emplois de cadres administratifs ou commerciaux, de chargés d’études, etc, principalement dans le tertiaire, autant dans le secteur public que dans le secteur privé.

 

Les étudiants peuvent ainsi, au sein de l’UFR, individualiser progressivement leur parcours universitaire en fonction de leurs préférences et de leurs compétences.